• "Mineurs isolés"

    Plein d'extraits du dernier livre d'Anne Poiré

     

    "Mineurs isolés"

     

     

    Un livre de poche

    de 12 X 18 cm

    à glisser dans toutes les sacoches !

    "Mineurs isolés"

     

     

    Le marque-page :

    "Mineurs isolés"

     

     

    Et une interview en ligne ce dimanche

    dans le Café Littéraire Gourmand,

    en cliquant ici.

    "Mineurs isolés"

     

     

    Un nouveau texte engagé

    publié aux éditions Carmina.

     

    Pour Belette qui m'a écrit hier :

    L'attente est insupportable !!!!! vite vite !!!!!!!!!

    voici en avant-première

    la couverture, écrivais-je bien avant le 23 mars,

    jour où le livre est enfin arrivé :

    "Mineurs isolés"

     

    Bravo et merci à Mylène Goeppner,

    notre graphiste préférée.

     

    "Mineurs isolés"

     

     

    IL ARRIVE ! IL ARRIVE ! IL ARRIVE !

    Bientôt...

     

    NON. Mieux que ça :

    il est là !

     

    Mineurs isolés

     

    Toiles - 14

     La danse de la terre

    80 X 80 cm

    2017

     

     

    Un roman solidaire,

    intimiste,

    pour toutes les générations. 

     

    Un extrait du tout début ?

    Simba, mon ami pour la vie, je vais bientôt te rencontrer. Tu me parleras de ta sœur, Saptieu, tu me feras rire, pleurer, rêver. Réfléchir, grandir. (...)

     

    Pour en savoir plus

    sur Simba, le réfugié Gambien,

    Saptieu, sa pitite sœur,

     

    la narratrice Anne

    et son cousin Daniel,

     

    patience !

     

    Plus qu'à le commander.

    Le livre est sorti.

     

    "Mineurs isolés"

    Terre féconde

    80 X 80 cm

     

     

    Actualité, droits de l’homme, émotion :  

     

    Mineurs isolés,

     

    ce roman jeunesse,

    réaliste,

     

    plonge le lecteur dans l’époque actuelle.

     

    "Mineurs isolés"

     

     

    (...) Le conseil municipal est convoqué, le soir même. Tonton Didier ignore pourquoi. Il fronce les sourcils, aussi curieux que nous. Lorsqu’il rentre, livide, il nous fait jurer le secret. Enfin, à nos parents. Mais, avec Daniel, nous écoutons aux portes, et, par recoupements, nous comprenons rapidement :

     

    -       Suite au démantèlement de Calais, il va y avoir un centre pour des demandeurs d’asile.

     

    -       Des clandestins ?

     

    -       Ou des réfugiés ?

     

    -       C’est quoi la différence ?

     

    -       T’as qu’à dire des migrants, c’est pareil.

     

    Les questions fusent.

     

    -       On dit des immigrés ou des émigrés ? Je confonds toujours, s’interroge ma tante.

     

    -       D’ailleurs, ils vont venir d’où ?

     

    On n’y connaît rien, alors. Eux non plus. Mes parents font comme nous. Ils doivent se renseigner. Nous ne distinguons pas ceux qui n’ont pas de papiers officiels, ceux qui en ont obtenu par l’État : pour nous, ce sont des humains, tous pareils.

     

    -       Et d’abord, ils vont l’installer où, ce centre ?(...)

     

     

     

     

    Suite au démantèlement de Calais, en automne 2016, des CAOMI, centres d’accueil et d’orientation pour les mineurs, ont été ouverts, dans beaucoup de communes de France.

     

    Un village jusque-là totalement épargné par la question migratoire est confronté à cette arrivée.

     

    Anne et Daniel, des cousins très proches, tous deux scolarisés en troisième, dans un établissement d’une ville voisine, décident de participer à l’aventure comme bénévoles.

     

    Quelles sont les réactions avant l’ouverture de la structure, ce qui se passe pendant ces quelques mois de mise à l’abri de soixante-douze jeunes venus d’autres pays ?

     

    Qu'adviendra-t-il des jeunes, de Simba, particulièrement ?

     

     

    (...) Simba n’est pas triste, il est affligé. Jamais sa sœur ne le retrouvera à Tourment-lès-Petites-Baraques. Comment Saptieu pourrait-elle deviner qu’il est coincé là, au fin fond de la Louve ?

     

    -       Si elle est encore en vie… murmure mon cousin, assez discrètement pour que notre ami ne l’entende pas. (...)

     

     

    "Mineurs isolés"

     

     

    Ce texte donne à réfléchir,

    tout en offrant l’entière palette des possibles :

    des sourires, des rires, des larmes,

    de la colère, de la révolte et des apaisements. 

     

    Implication, projets,

    s'il est question du passé,

    le présent, et l'avenir sont également abordés.

     

     

    (...) Je chuchote. Je n’aime pas comploter, mais je ne suis pas sûre non plus que les éducateurs ou certains des habitants du village apprécieraient notre conversation.

    Désormais, je ne rentre jamais du collège, avec Daniel, sans parler longuement avec Simba. Nous avons pris cette habitude, depuis Noël, en gros. Malgré les températures de plus en plus hivernales, nous nous retrouvons pratiquement tous les jours place de la liberté, près du banc de la fontaine. De là, nous marchons, tous les trois, ensemble.   (...) 

     

     

    Le quotidien des deux jeunes héros est totalement transformé par cette arrivée inattendue. Ils se réjouissent de pouvoir aider. Ils découvrent aussi une population extrêmement clivée, autour de cet événement, et des tensions incroyables, y compris dans leur école, dans leur voisinage, voire dans leur propre famille.  

     

     

    (...) Je frémis, en entendant des phrases coupantes comme du verre. Jamais je ne raconterai ni à Simba ni aux autres ce qui a été vomi, avant leur arrivée : la honte ! Daniel m’attrape l’avant-bras. Les propos odieux s’accumulent. Mon cousin me maintient, compulsivement, jusqu’à me faire mal. Je chuchote, incapable de respirer normalement :

    -       Comment peut-on être aussi méchant ?  

    Il ne répond pas. Il serre les mâchoires si fort qu’il en tremble. (... )  

     

     

    D'autres préoccupations viennent rapidement les obséder :

     

    (...) Comment Simba parviendra-t-il à se rendre jusqu’à Calais, ou ailleurs, afin de passer de l’autre côté de la frontière ?

    C’est notre souci majeur, à ce stade. J’ignore, alors, qu’il séjournera d’abord à Paris, puis à Bruxelles, et ce, grâce à…

     

    Quand j’y repense, j’en frémis toujours autant. Pour expliquer, il faut savoir que (...) 

     

     

     

    Marqué par quelques scènes inoubliables, comme la réunion publique de départ, violente, en raison de la présence du bloc patriotique, ce texte est un hommage aux survivants, courageux, qui ont traversé les déserts et la Méditerranée pour arriver en Europe.

    C’est aussi un témoignage sur la générosité des bénévoles, investis, chaleureusement impliqués. 

     

    (...)  -       Encore trois absents au repas de midi, nous signale la mère de Rachid.

    Vraiment sympa, elle continue jusqu’au bout à faire du bénévolat à la cuisine et à nous informer. (...)

     

     

     

    L’existence des grands-parents des deux héros subit également de décisives modifications, durant ces quelques mois.

    Comment les adultes pourraient-ils rester indemnes face à ces rencontres ? 

     

    (...) Je suis alors tellement occupée, et Daniel aussi, par ce projet, l’arrivée de ces migrants, dont tout le monde parle, que je ne me rends pas compte tout de suite que quelque chose cloche à la maison. Pourtant… (... )

     

     

    Oui, le lien familial, et notamment avec les grands-parents est aussi l'un des éléments forts de ce roman :

     

    (...) Comme on se décide à rentrer, Daniel nous rejoint.

    -       Papi Franz !

    Il se coule discrètement dans notre sillage, puis il nous prend chacun par un bras. Ça me fait plaisir qu’il ne nous laisse pas seuls.

    -       Des fois, elle exagère, Mamounette, bredouille-t-il, en glissant sa main dans celle de notre grand-père.

    Ce dernier soupire, longuement.  (...)  

     

     

     

    S’il a déjà été beaucoup écrit et publié sur les demandeurs d'asile, en littérature, en direction des adultes, y compris par Anne Poiré avec Le jeu de dominos - à retrouver en cliquant notamment ici - , rares sont les textes qui existent sur ce sujet en jeunesse.

     

    Dédicace à l'Espace Culturel de Riorges

     

    Encore moins sur les bénévoles, les conditions d’accueil qui sont proposées à ces réfugiés, et rien, à ma connaissance, sur ce phénomène, en France profonde, et en particulier sur les CAOMI, en principe lieux fermés et inaccessibles, du fait de la protection de la jeunesse. 

     

     

    (...) Qu’est-ce qui est le mieux, pour eux ? Si seulement nous le savions. Daniel, livide, les yeux éteints, me parle, pendant la récré, à la cantine, mais, comme moi, ne trouve pas de solution satisfaisante.

    -       Parfois, je voudrais refaire le monde ! (...)

     

     

     

    Lexique et liens utiles

    Planète vive

    65 X 54 cm

    2017

     

     

    N'hésitez pas à nous commander VOTRE exemplaire,

    dédicacé.

     

    Il est maintenant disponible !

     

     

    50 % de ces droits d'auteur

     

    sont reversés directement

    à des migrants déboutés

    que nous connaissons,

     

    pour qu'ils puissent tout simplement

    manger ou se loger.

     

     

     

     

     160 pages - sur Bouffant blanc 80 grammes

    Couverture carte couchée satinée 255 grammes.

     

     

     

    Vos commentaires sur "Le jeu de dominos"...

     

    Pour nous commander l'ouvrage, envoyez-nous un chèque de réservation de

    15 euros et 4 timbres

    ou un

    chèque de 19 euros.

    Attention, notre adresse a changé :

    Anne Poiré

    192 Chemin de Batty

    42 670 Belmont de la Loire

     

    Mais pas de souci, l'ancienne adresse fonctionne toujours !

     

    "Mineurs isolés"

     

     

    Pour vous qui souhaitez

    lire le texte dans sa version PDF,

    sur votre ordinateur,

    c'est facile et rapide :

    vous m'envoyez votre mail,

    et 5 euros.

     

    "Mineurs isolés"

     

     

    Pour retrouver d'autres publications

    d'Anne Poiré, cliquez ici.

     

     

    Les premiers commentaires

    sur Mineurs isolés sont à découvrir ici.

     

     

     
    « Nouveau livre ?Nos soies s'amusent... »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    3
    BELETTE
    Dimanche 11 Mars à 21:11

    de tout coeur un grand merci je suis très touchée  ! et déià un début très prometteur ,J'ai grand hâte de te lire ! bises

      • Vendredi 23 Mars à 17:00

        Le livre est parti, la poste assure désormais la suite du voyage... Plein de sourires, Dame Belette !

      • Dimanche 11 Mars à 21:29

        Merci Belette... J'en suis aux "épreuves", un mot bien choisi, finalement, pour les dernières relectures avant que l'imprimeur ne se mette au travail ! Le livre sera donc bientôt disponible... Patience patience !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :