• "La mammographie" et octobre rose...

    Une émission sur RVR à écouter demain, après-demain

    et ensuite en ligne.

     

    Rencontre avec Anne Poiré

    autour de La mammographie

    à 19 heures précises, demain, CE SOIR sur votre radio préférée...

     

    C'est là.

     

    De l'importance du dépistage

    et du sens de la psychologie du milieu médical !

    La mammograhie

     

    Autobiographie, document, roman ?

     

    La mammographie

    n'évoque pas un cancer

    mais l'avant, la peur...

     

    Ce temps si long

    de l'attente des résultats de la biopsie

    dès lors qu'existe une suspicion d'adénocarcinome.

    "La mammographie" et octobre rose...

    J'ai pu en lire de larges extraits

    à la radio.

    "La mammographie" et octobre rose...

    Il en a été longuement été question avec Philippe Feste

    dans les studios de RVR, une radio différente,

    la radio qui vous ressemble.

     

    "La mammographie" et octobre rose...

    Merci pour cette invitation !

    "La mammographie" et octobre rose...

     

    La diffusion de l'émission réalisée dans les studios de RVR Roanne,

    pour un total de 22 minutes

    est donc pour demain jeudi 5 octobre

    à 19h sur le réseau général 93.6 et 104.6

     

    Elle sera diffusée également vendredi 6 octobre à 16h17

    sur le réseau roannais

    104.6.

     

    Vous pourrez l'écouter aussi

    dès maintenant sur le site rvrradio.fr  , comme d'hab ! 

    Lien ici.

     

    "La mammographie" et octobre rose...

     

     

    Souvenir du Salon de l'Écrit de Saint-Vincent-de-Boisset

    1er octobre 2017

     

     

    Occasion de vous faire partager ce commentaire

    d'E.F., particulièrement attentif, 

    l'un de mes fidèles et sympathiques lecteurs :

     

    La dimension autobiographique du livre s'est rapidement imposée, notamment par la description que vous y livrez de votre trépidant quotidien d'artiste, que vous maintenez envers et contre tout. 

    Vous citez pertinemment Rousseau en posant cette œuvre littéraire comme "sans exemple", et vous ne cachez pas son caractère inédit en page 193 : "C'est la première fois que je partage un événement, très fort, à l'écrit, en direct, de la sorte." 

    J'ai souligné ces deux mots dans votre phrase précédente, car cette spontanéité participe de la nature même de l'ouvrage. Comme vous l'écrivez en page 191, "Le texte se construit jour après jour", ou en page 265, "dans l'instantanéité [...] sans distance ni recul". Ce n'est ni vraiment un journal, car les destinataires en sont explicites, ni des mémoires, car l'auteure-narratrice livre ses sentiments à vif, sur le moment, ne connaissant pas davantage que le lecteur, avec qui elle se pose sur un pied d'égalité, l'issue du récit dans lequel elle se met en scène.  

    De même, la thématique du texte se nourrit des réactions - voire des silences - des destinataires. Comme vous l'assure pertinemment Teddy en page 195, la narration évolue "du monologue au dialogue". Les réponses, drainées par différents canaux, de vos différents interlocuteurs, relancent vos réflexions, approfondissent vos analyses. La multiplicité des voix que vous reproduisez élaborent une véritable polyphonie, que vous orchestrez de votre plume. Nous sommes confrontés à un matériau évolutif, protéiforme, échappant je le répète à toute typologie littéraire. 

    J'ai apprécié ce passage en quelque sorte autoréférentiel, dans lequel vous assistez à un colloque de l'APA, et réfléchissez sur l'hypothétique destinée, l'improbable fortune, le potentiel emploi de nos écrits intimes, en imaginant ce que les historiens en retireront dans quelques siècles. 

     

    La narration se fait également performative, quand vous exprimez tout le soulagement que vous en retirez. Mais peut-être que ces termes techniques vous paraissent un peu... trop cliniques, en regard à l'expérience bouleversante que vous avez vécue. 

     

    Et puis, Anne, quelle surprise d'entendre inopinément ma voix figurer dans votre chœur, lorsqu'en page 255 vous citez ma carte postale du Sichuan, la toute première que je vous envoyai il me semble, lorsque je traversais la Chine sans me douter le moins du monde de ce que vous traversiez. (Je comprends bien que vous ayez modifié les prénoms des protagonistes, y compris le vôtre, pour les besoins de l'édition, mais enfin, vous auriez tout de même pu me laisser ma nationalité.^^ Pure boutade évidemment, j'apprécie les Belges.) Vous ne m'aviez en effet jamais vu "en chair et en os", et j'ai remarqué que vous avez malicieusement repris cette formule dans votre dédicace. 

     

    Pour la petite histoire, comme vous le savez déjà, peu de temps après votre mésaventure, j'étais moi-même victime, mais dans le sens inverse, au Cambodge puis en Thaïlande, d'une double erreur médicale, qui, diagnostiquant une malaria pour une simple grippe, m'expédiait entre la vie et la mort aux soins intensifs de Bangkok, stoppant brutalement mon périple asiatique à mi-course. Vous comme moi aurons retenu que la médecine ne saurait se prétendre science exacte. (...)

     

    Merci cher E.F. ! 

     

    "La mammographie" et octobre rose...

     Je lirai des extraits de La mammographie

    demain vendredi 6 octobre

    à l'espace Noetika

    à La Pacaudière.

     

    Vernissage de l'exposition à 18 heures.

    Lecture-rencontre à partir de 19 heures...

     

    Je parle ici de ce lieu culturel atypique.

     

    "La mammographie" et octobre rose...

    "La mammographie" et octobre rose...

     

    "La mammographie" et octobre rose...

     

    "La mammographie" et octobre rose...

     

     

    La mammograhie

    Un livre à commander dans toutes les bonnes librairies.

    Ou chez nous, directement.

     

    "La mammographie" et octobre rose...

    Ci-dessus et ci-dessous,

    souvenirs du Salon de l'Écrit de Saint-Vincent-de-Boisset

    1er octobre 2017

    "La mammographie" et octobre rose...

     

    Incroyable comme les musiques ajoutées par Philippe Feste donnent de l'épaisseur aux mots !
     
    Merci à lui...
     
    Vos commentaires
     
    J'ai écouté avec beaucoup d'attention ton intervention sur les ondes de RVR... 
    Toujours la même aisance que ce soit en direct ou à l'antenne... Bravo...
     
     Ton intervention et ta lecture sont à la fois sensibles, justes et lumineuses. Bravo !!!

     

    "La mammographie" et octobre rose...

    Des extraits et commentaires

    en cliquant ici.

     

    Il en a été question au cinéma :

    cliquez ici pour en savoir plus.

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    « "Nuage" - parapluie pliantVernissage "Sérénité tendre" »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :