• Éclipse solaire - éditions Carmina (1)

    Éclipse solaire - roman d'Anne Poiré

     

    Vendredi 4 juillet 2014 :

    il arrive, je l'attends. L'imprimeur me l'a promis pour ce matin...

    Je trépigne !

    Dès que possible, j'ajoute ici une photo...

     Ça y est !!!!!!!

     

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino

    Oui, c'est encombrant 1000 exemplaires d'un livre : achetez-les vite, pour qu'on ait un peu de place !

    Et qu'on puisse en publier un de plus...

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino

    Le premier qui critique le désordre en arrière-plan...

    n'a jamais dû écrire un roman,

    se laisser prendre par l'excitation des derniers jours, les heures qui s'accélèrent et le pouls qui pulse...

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino

    Eh voilà, en éventail, avec le marque-pages...

    Pas mal, non ?

     

     

    Le prochain DERNIER roman

    d’Anne Poiré

    à paraître PARU aux éditions Carmina  

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino
    c
    'est
    une incroyable histoire d'amour, romantique.

    Un lien très intense entre Solidago et Babel...


    Un accident qui aurait pu détruire une vie, des sentiments forts.

    Non, ne comptez pas sur moi pour tout vous révéler dès à présent.
    Patience !

     

    Voici déjà la première maquette de la couverture...

    conçue par Mylène Goeppner

    http://www.1000ng.fr/

    Et le texte a été relu par la sympathique et irremplaçable Sarah Daumerie.

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré

    Alors, pas mal, non, cette première couverture ?

     

    Et là, vous avez celle

    qui sera est désormais la couverture définitive de l'ouvrage,

    légèrement transformée : 

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino

     ENCORE MIEUX !

     

    Et la 4e  de couverture définitive.

    Lorsque vous achetez cet ouvrage en librairie,

    c'est ainsi que vous découvrez le texte :

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino

     

    Éclipse solaire

    un roman qui ne vous laissera pas indifférent !

     

    Allez,

    je peux un peu vous résumer ce roman d'amour exceptionnel,

    que j'ai commencé à rédiger en... 1999.

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré

    En souvenir, photo du manuscrit que j'envoyais alors aux maisons d'édition :

    vous l'avez vu, j'ai changé de titre, depuis...

     

    Et quelques autres pages, épisodes, signes de ponctuation, personnages,

    synonymes, périphrases également !

     
    15 ans déjà, 15 ans de travail, de reprises,

    15 ans d'oubli.

     

    15 ans de relectures scrupuleuses et de peaufinage.

     

    Il est maintenant prêt,

    pour vous.

     

    Quand quelqu’un, artiste de surcroît, perd la vue accidentellement, comment peut-il supporter cette difficulté - inattendue - qui surgit dans son existence ?

    À deux, c’est peut-être plus difficile encore.

    J’ai mis en scène une histoire d’amour entre Sol Renaison et Babel, une jeune femme amoureuse qui s’exprime sur de petits carnets, successivement présentés aux lecteurs, par bribes. Essayant d’affronter le réel, l'hôpital, le coma, le retour à la vie, Babel exprime le vertige qui l'étreint.

    Des extraits du journal de Solidago viennent compléter cette polyphonie.

    On passe ainsi d’une voix à l’autre.

    Faire le deuil de l’un de ses sens, se réadapter : la relation entre les deux personnages pourra-t-elle survivre à ce changement radical ?

     L’écriture mêle récit rétrospectif, annotations au fil des événements, élans qui traduisent au plus près les émotions – violentes ressenties par ce couple fusionnel sur le point d’exploser, en raison du handicap.

    Parviendront-ils à surmonter cette transformation ?

    Au-delà de la dimension psychologique du couple, en danger, ce roman est aussi informatif.

    Une amie malvoyante ayant relu le manuscrit en trouve importante la publication – pourquoi pas audio, aussi, si l'un d'entre vous a envie de le mettre en voix ?

    Ce texte très documenté distille au passage des éléments utiles sur la cécité, pages susceptibles d’intéresser autant le grand public que les aveugles eux-mêmes, pas toujours informés, ou leurs proches.

    Comment aménager son quotidien ?

    Comment vivre avec ces difficultés nouvelles ?

    Enfin, ce roman est avant tout littéraire, rédigé dans une prose riche et poétique, porté par des personnages atypiques et attachants.

     

     

    Pour lire l’intégralité

     

    d’Éclipse solaire, 

     

    ce roman alternant cahiers, notes de Babel et extraits du journal de Sol, roman abordant le coma, la cécité, mais surtout, par-delà cette question, la question de l'amour, entre deux êtres,

    il suffit de le commander auprès de votre libraire, lorsqu'il sera sorti, à compter de juillet 2014, dès à présent, 

    ou chez moi, si vous souhaitez obtenir une dédicace personnalisée.

     

    Une souscription est d'ores et déjà lancée

    - avec marque-pages, carte postale et franco de port -,

    vous pouvez soutenir ce projet en envoyant un chèque de 20 euros

    jusqu'au 14 juillet 2014 :

     

    Anne Poiré

    La roche

    42 670 Belmont de la Loire

     

    J'ai bien aimé ce message

    de Francette :

    PS ... très contente d'être la première à avoir souscrit et pourtant ça faisait un bail !!!!!!! J'ai laissé passer/filer le temps 

     

    Ne laissez pas trop passer/filer le temps...

     

    À partir du 14 juillet,

    il faudra ajouter les frais d'expédition... soit 5 euros de plus.

     

     ISBN :

     978-2-9540171-6-7 

     

    Des extraits ? 

    (...)

    Jeudi soir. Jeudi noir. Jeudi nuit.

    Insomnies qui me fragilisent. Fatigue endémique.

    Il n’y aura pas de reprise professionnelle, pour certains. Et moi ? Quel avenir m’attend ?

     

    L’un de nos jeux de mots préférés... Non, ce n’est pas une plaisanterie, c’est la réalité : l’emploi du verbe « voir ». Ou ses dérivés.

    Tu ne pourrais pas regarder où tu mets les pieds ?  

    Non mais... ton père est vitrier ou quoi ? 

    — Celui-là, il m’en fait voir de toutes les couleurs, depuis qu’il est arrivé.

     

    Grande joie, énergie communicative : ce stage m’aide à ne pas me renfermer.

     

    Ma coquille est tout de même épaisse.

                Verrouillé à l’intérieur, j’ai du mal à lutter, pour l’instant.

     

                 Je n’ai jamais été quelqu’un de très mondain. Je ne vois pas pourquoi je le deviendrais en perdant la vue. Ces petits, ces jeunes qui rient pour un oui ou un non, qui se font des farces, me donnent du tonus. Mais avec eux, je prends de plus en plus conscience de mon handicap.

    Ils vont plus vite que moi pour se réadapter.

     

    Matin de grande décision.

    Je dois me donner les moyens matériels et psychologiques de dépasser ce choc. Les rendez-vous avec le psychologue, que je refusais pour l’instant, c’est d’accord. Je vais m’y rendre. En informatique, résistance à l’effort de faible amplitude. À moi de m’entraîner. J’apprends à avoir un recours immédiat, en vérifiant mes actions, une à une, grâce aux sorties adaptées.

    Tout est si long.

    Si lent.

    Monde inaccessible, sans contour, sans horizon.

     

    Peur du gouffre : en ville, c’est pire que dans cet univers protégé. Les parcmètres, les poussettes et les vélos, sur les trottoirs ? Avant, je ne les voyais pas.

    Désormais, je les crains autant que les portières entrouvertes.

     

    Le groupe de parole m’étonne. Je croyais être le seul à vivre cette expérience.

    Étrange, comme les autres, tout en parlant d’eux, spécifiquement, me parlent de moi.

     

    (... 30 pages plus loin... )

     

    Fixé au dos d’un cahier resté vierge

     

    Où trouver la force de raconter ?

     

     (... 30 pages plus loin... )

     

    Notre rencontre n’est pas résumable à : c’est l’histoire d’un handicapé de la vue et d’une femme sublime. 

     

     (... )

     

    Les rares privilégiés qui ont déjà lu

    ce nouveau roman d'Anne Poiré,

    avant sa parution,

    m'ont écrit :

    Sophie

    Ce roman au style lyrique et foisonnant aborde le handicap sensoriel et la problématique complexe du retentissement du handicap sur le couple, très bien rendu par l'alternance des cahiers et du journal.

     

    Clara

    Il s'agit à mon sens d'une histoire d'amour très profonde, chaotique, avec mille et une variations au cours du récit.

    C’’est ça, le fil qui brode le texte, en plus de la cécité, qui selon l'œil peut être vue comme secondaire....

    Saisir toutes les nuances et problématiques d'un processus de ce genre ou d'un amour qui se (re)construit... voilà qui est complexe.

     

    Et pour lire d'autres commentaires et la presse autour de ce livre, cliquez là !

     

     

     

    « Le mail du mois de juin 2014Pistes pédagogiques »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mardi 15 Juillet 2014 à 19:46

    Merci pour ce commentaire au tout début du parcours de ce roman qui vient de sortir ! Un grand sourire.

    1
    helios
    Mardi 15 Juillet 2014 à 17:04
    Page 52 déjà, je ne quitte pas l'Eclipse Solaire....
    C'est intense, jaime
    Bisous
    Mdo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :