• Éclipse solaire - (2)

    Depuis que le livre est sorti,

    les commentaires abondent...

     

    Allez, les lecteurs ont la parole :

     

    Éclipse solaire - (2)

     

    Claudine

    J'aime ce style fluide, facile à lire, on suit sans difficulté et on se laisse emporter, même sans être très littéraire, comme moi, alors ça me convient !

     

    Lilas

    J'ai passé la journée avec Sol et Babel (enfin quand je n'étais pas avec mes hommes !), ils m'ont bouleversée, c'était vertigineux ! Si je dois garder une phrase : "Avec elle, un plus un ne font jamais deux. Mais dix. Mais cent. Mais mille..." MERCI MERCI MERCI MERCI MERCI MERCI.

    Galatée

    J'ai passé la soirée d'hier avec Babel et Solidago. La forme me plaît beaucoup.... mais ce qui me touche le plus, ce sont les mots ! quelle richesse de couleurs et quel rythme !

     

    Marthe

    Quant à Eclipse solaire : nous avons beaucoup aimé ! BRAVO .
     
    Il est peu de livres qui sortent du lot de nos lectures : vraiment, celui-ci en est un : c'est un livre riche de sensibilité et  d'humanité où la finesse de l'analyse est portée par l'écriture : c'est dire combien nous avons BEAUCOUP, BEAUCOUP aimé.
     

    Sophie

    Je suis très réceptive aux émotions des 2 personnages.
    Je suis très fan de votre écriture et j'ai parlé de vos ouvrages à M. et A. mes amis de Normandie.

     

    Cécile

    C'est tendre, hyper touchant, une histoire d'amour qui m'a beaucoup touchée. C'est très beau, cette fusion entre deux personnages, cet amour inconditionnel. On ne peut rester indifférent, c'est humain, comme histoire, très touchant. Ce qui m'a plu, c'est l'humanité des gens, et la façon dont c'est abordé. C'est vraiment chouette. Je l'ai recommencé, d'ailleurs. Et je relis très rarement un livre.

    Romain

    Bien le bonjour et aujourd'hui est un bon jour. Anne, j'ai terminé ce matin ton bouquin. Un ouvrage à l'image de vos peintures. J'ai trouvé ce livre très riche, coloré, et surtout très accessible. Je tiens à te dire, Anne, qu'il m'a fait vraiment en effet inattendu . Avec des surprises d'esthétisme venues de mots précis et bien placés. Pour moi, des surprises servies dans les même assiettes-lignes que celles où j'avais dégusté du Vian ou cette écrivaine dont je t'avais parlé, Véronique Ovaldé. Les saveurs n'étant pas les mêmes bien sûr, mais pour moi peut être plus faciles à apprécier, grâce à ton style qui m'a beaucoup parlé. Tu m'avais dit un jour que la découverte de Vian avait beaucoup compté pour toi. Eh bien pour moi, "Eclipse solaire" a fait son boulot de bon livre dans ma découverte de l'acte d'écrire. Il m'a ouvert des portes, tout comme je risque fort de ré-ouvrir ce livre un jour.

    Allez hop, flûte à la pudeur,comme vous...
    Un grand sourire.

     

    François

    J'ai commencé votre livre, j'arrive bien à entrer dedans.

    Toutes les grandes plumes sont inspirées par "Sol" !

     

    Jeanne-Claudine

    Je viens juste de terminer la lecture d' éclipse solaire. J' en ai les larmes aux yeux. Je me suis retrouvée dans cette histoire d' amour et de handicap. Et pourtant je ne suis pas aveugle ! C'est si touchant, si juste. Bravo Anne Poiré et merci. Ça fait du bien de lire cette histoire.

     

    Jacqueline

    J'ai beaucoup aimé ce roman. Je trouve que les mots que vous avez choisis correspondent à toutes les situations de couple, et de handicap, face à une personne différente.

    Vous avez trouvé les mots. On partage la souffrance, et on a l'impression, comme lecteur de se délester un petit peu de sa propre souffrance.

     

    Ilona

    J'ai été totalement prise. Je l'ai lu comme un truc super fluide. Livre magnifique,  profond,  charnu et en même temps très pudique.
    J'ai eu à de nombreux moments, plein de questions sur la relation ecriture/auteur. C'est en fait très difficile de lire un roman si intime. Comme si on lisait une longue lettre qui ne nous est pas destinée mais dans laquelle certains passages nous sont directement adressés,  ou que l'on s'imagine nous être directement adressés. Certes immédiatement compensé par la distance du roman et pourtant qui existe. Que de questions au moment de la lecture. 

    J'ai adoré ce roman, bravo !
     

     

    Marie-Hélène

    Ce n’est pas tant l’histoire qui m’a intéressée, mais l’échange entre ces deux personnages, chacun dans son monde, avant d’accepter, de comprendre que c’est leur même monde. Et ce monde dans un fouillis de tissus chatoyants, colorés, de senteurs, d’odeurs. Nos 5 sens sont en éveil. Je me suis retrouvée dans la maison de soierie de mon oncle et mon père où nous allions quelques fois nous perdre à la recherche du tissus avec lequel nous pourrions faire nos robes.
     

    Marie-Gabrielle 

    Livre tout plein de couleurs, d'odeurs, de sensations, du toucher.......

     

    Martine

    Un livre au thème original qui nous fait réfléchir aux choses essentielles de notre vie. 

    Sujet traité avec une grande sensibilité.

    Une œuvre qui nous ouvre les yeux !

     

    Pascale

    J'ai lu votre livre, la fin est très très belle. Le début est un peu trop réaliste pour moi, mais c'est une belle histoire d'amour. Oui, la fin est très très belle.

     

    Marie-Louise

    Ce livre force mon admiration. C'est tout le cheminement de quelqu'un touché par la cécité, obligé de reconstruire. Il fait appel à tous les sens. Ensemble, ils vont lui permettre de vivre. C'est très fort.

    Ce roman, c'est presque le témoignage d'un aveugle, alors que vous ne l'êtes pas. On se dit, "C'est formidable, je vois. Je n'ai pas besoin de palper, pour trouver cette tasse, au petit déjeuner." C'est une prise de conscience de ce cadeau de la vie, de ce cadeau de la vue.

     

    Fabienne

    je pars très bientôt en vacances et j'emporte avec moi Éclipse Solaire. je vous écrirai un petit mot à mon retour pour vous dire mon ressenti à son sujet.

     

    Béatrice

    Je l'ai lu et j'ai été touchée, j'ai aimé que vous montriez la colère de Sol, j'ai eu besoin de lire cette rupture qui exprime parfaitement la révolte de Sol et me l'a fait vraiment ressentir.
    Et ces renoncements qu'il a dû accepter brutalement ont de la résonance pour moi. Je me souviens d'une conversation avec mon père me parlant de son âge qui avançait et avec les années, tous les renoncements qu'il faut accepter : le renoncement aux séances de ciné car on finit par ne plus entendre suffisamment, l'arrêt du ski par peur de la chute, etc...
    Lorsque Sol s'essaie au travail de la terre, il aurait dû essayer le tour car avec cette technique, la terre bouge et vit entre nos mains et pour la guider dans son mouvement propre il faut au contraire fermer les yeux pour mieux sentir sa réponse!
    En revanche je suis d'accord avec lui pour le macramé!!!

    BRAVO Anne Poiré, encore un sujet que vous abordez avec brio et expertise.

    PS : Mon mari commence votre livre ce soir !

     

    Mélanie

    J'ai bien reçu le livre, il est très bien.

     

    Marie-Laure

    Je suis arrivée à la fin, et soudain j'ai compris le titre.

    Ce roman est fabuleux. Je l'ai adoré.

     

     Carmen

    J'ai tout simplement vraiment adoré votre livre.

     

    Dany

    Je l'ai lu très vite et j'ai beaucoup aimé, beau sujet, belle structure, j'ai préféré les passages où c'est Sol qui s'exprime (style très agréable). Je le passe à une amie documentaliste en août.

     

    Nathalie

    Des nouvelles d'un livre acheté un vendredi après midi........Éclipse solaire

    Bonsoir
    Je viens de le finir.
    Il m'a bp touché. Comment parler  d'un livre de la manière dont il nous touche sans parler de soi? Difficile. Alors je vais parler un peu de moi....
    Il m'a touché peut-être parce que la question de la cécité a toujours été présente pour moi, surveillée depuis l'enfance pour une tension oculaire très élevée qui pourrait bien un jour me conduire à la canne blanche...à moins que...à moins que cette tache aveugle ne revête un autre sens, à moins que cette tache aveugle ne passe du domaine des maux à celui des mots..... faire de cet aveuglement possible un ami, l'apprivoiser, le repérer plutôt qu'un mal subi

    Touchée parce que pas envie d'être une aveugle de la vie mais le choisir nécessite un tel travail....si bon de le lire, de le voir écrit, décrit autrement

    Touchée parce qu'il nous a fallu  longtemps, très longtemps pour accepter la différence, la spécificité de notre fille  unique de 17 ans car..."Puisque je n'ai pas le choix, essayons de positiver. Pas pour nier la réalité. pour la faire plier, du côté du bonheur"

    Alors un jour, je me dis, que je m'offrirai peut-être la sculpture "la Joie de Vivre", stèle funéraire de cet enfant qu'elle ne sera jms et stèle de la vie et de la joie pour l'enfant qu'elle est.

    Merci à vous.

     

    Michèle

    Mon mari médecin l'a trouvé comme moi très documenté d'un point de vue clinique.

    C'est aussi un livre sur l'acceptation de soi bien au-delà de la simple question du handicap.

     

    Lola

    Je l'ai adoré, pas seulement pour son approche de la cécité, les recherches sur la technologie qui peut aider les aveugles. Ce qui m'a intéressée, c'est la question du couple. J'ai dû faire un transfert. L'éclipse solaire, dans la vie d'un couple... J'ai trouvé que ce livre était thérapeutique, intéressant. On ne voit plus les choses de la même façon, après. J'en ai déjà beaucoup parlé autour de moi. Oui, j'ai aimé que le personnage de Babel libère Sol, pour qu'il puisse exister. Je l'ai dévoré. Le fait que le héros soit aveugle n'est finalement pas le plus important. Même le nom est intéressant. Ce livre, c'est de la psychologie appliquée, sur le couple, c'est très intéressant. Pour moi, en le lisant, c'était la relation de couple qui comptait, même si d'un point de vue technique, on apprend aussi qu'existent toute sorte d'éléments technologiques, comme le colorino. Vraiment, ce livre m'a plu.

     

    Martine

    Je termine à l'instant "Éclipse solaire" et comme promis je vous fait part de mon ressenti :
    Beau chant d’amour ! Un roman très poétique.

    Les circonstances du livre sont tragiques, l’amour qui unit Babel et Solidago mis en péril par cette douloureuse épreuve mais l'amour qui unit ces deux êtres est tellement bien décrit qu’on espère à chaque ligne qu’il soit immortel.

    La musique des mots, les phrases courtes, le rythme saccadé nous prend aux tripes. On retient sa respiration, angoissé que cet amour puisse être détruit.

    Le monde "vu" par les aveugles est très réaliste et les réactions des autres face au handicap très justes.

    Ces deux héros entremêlent couleurs, étoffes, mots avec talent et étonnent en affichant une joie de vivre, une connivence et un amour qu’on imagine fragile mais on sent que vous croyez qu’il peut être indestructible malgré les doutes et les épreuves. Pour décrire avec tant de précision l’Amour, il faut avoir vraiment aimé !

    Bravo ! Vous maniez les mots avec dextérité tout en restant à la portée de tous les lecteurs. On peut presque imaginer vos tableaux gais et colorés avec tout le vocabulaire décrivant avec précision les couleurs et les textiles. Paradoxal pour un Sol qui ne voit plus qu’en noir.

    Heureusement que la fin a été à la hauteur de mes espoirs (...) Mais non, votre gaité et votre optimisme ne pouvaient que vous souffler cette fin .....

     

    Lydie

    Après un début oppressant, voire insupportable...

    au style haletant comme découpé au scalpel,

    un magnifique roman d'amour raconté à deux voix.

    Une originalité de l'écriture qui m'a surprise et plu.

     

    Éclipse solaire - (2)

     

    La presse aussi en a parlé :

    Merci à Etienne Chaize pour son chaleureux article

    dans Le Pays Roannais

    du 10 juillet 2014. C'est le premier à évoquer Éclipse solaire...

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino

    Et même en couverture !

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino

     

    Et dans le journal Le Progrès du 22/7/14.

    pour lire ce nouvel article de Claure-Henri Marchand sur ce roman tout nouveau, c'est ici.

    Ou là, en photo :

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino

     

    ----

    Bientôt votre propre commentaire, ici ?

    Ou ci-dessous, directement sur le blog...

    Éclipse solaire - (2)

    Régny 2015

     

    Pas mal, n'est-ce pas, cette couverture que nous devons à Mylène Goeppner, graphiste très douée qui a déjà effectué la mise en page du Petit Chaperon vermillon...
     
    Quant à la relecture : un grand merci à Sarah Daumerie, qui a été, aussi, directrice d'ouvrage du livre Encore un suicide.
     
     
     Et le marque-pages :

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino

    Classe, non ? 
     

    Pour retrouver les éditions Carmina et leur blog, cliquez ici.

     

    Ah, tiens, et ça c'est pour les curieux.
    Voici la toile originale qui a été utilisée pour cette couverture.

    Dans son intégralité.
    Car nous l'avons volontairement coupée...

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino

    Éclipse solaire - 73 X 60 cm - 2014 - technique mixte sur toile

     

    Et là, le livre :

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino

    et le marque-pages, le 4 juillet 2014,

    juste après la livraison par l'imprimerie Chirat.

     

    Lors de l'atelier d'écriture

    qui a eu lieu salle des Arcades, à Belmont de la Loire, le 19 juillet 2014,

    avec des enfants et adolescents qui n'avaient pas lu ce roman,

    à peine sorti en librairie, un texte a été produit

    à partir de la couverture et du titre.

    Ateliers d'écriture

    Ce livre doit parler d'une éclipse solaire, quand la lune passe entre la terre et le soleil et que pendant dix secondes il n'y a plus de soleil. Peut-être y a-t-il des amoureux ou des personnes bouleversées par l'éclipse. On peut imaginer aussi des montagnes, des catastrophes naturelles, peut-être.

    Ou peut-être pas.

     

    Éclipse solaire - éditions Carmina Anne Poiré et Patrick Guallino

    Les Arcades - juillet 2014

     "L'écriture du bonheur" après l'exposition...

    Photo prise par la chaleureuse Armoni

    lors de l'exposition de Belmont de la Loire

    L'écriture du bonheur

    en août 2014

     

     Et pour voir la première page de ce blog

    sur ce sujet, cliquez ici !

     

    Musée - Chazelles sur Lyon

    Musée du chapeau - Chazelles sur Lyon - 2015

     

     

     Commentaires, suite

    Il est super

     

    J'ai terminé hier soir Eclipse solaire. J'ai trouvé l'histoire très belle. J'ai beaucoup aimé. J'ai retrouvé avec plaisir votre façon - haute en couleur, forcément - de parler des couleurs. Comme je suis une fille (et non pas un garçon, Sol excepté, pour qui rose, ben c'est rose, quoi, et vert, c'est vert...), je me suis amusée à essayer de visualiser toutes les nuances que vous égrenez comme des formules magiques. C'est vrai qu'il y a des noms extraordinaires, que nous avons bien perdus au quotidien.

     

    Ce roman à Lognes, juste à côté de Paris, durant l'exposition

    Osons le bonheur :

    Éclipse solaire - (2)

     Il est encore temps de vous inscrire à l'atelier d'écriture de mercredi prochain après-midi à Lognes, le 24 janvier 2018.

    Cliquez ici pour en savoir plus.

     

    Je parlais déjà de ce roman

    aux couleurs de sentiments forts ici.

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    « Et chez vous, ça rend comment ? (2)Anne Poiré et Patrick Guallino dans Télérama »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :