• Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

    Des émotions fortes !

    Et même très intenses... 

     

    Paris 31 mai - 5 juin

    Paris panoramique

    20 X 50 cm

    2016

     

    Durant l'exposition Les couleurs du bonheur,

    nous avons été particulièrement touchés

    par toutes les marques d'amitié et d'intérêt,

    visites dont je parle là,

    mails, SMS, coups de téléphone,

    d'autant que la veille de notre départ,

    et durant toute la nuit...

    notre atelier de Belmont de la Loire

    a été violemment inondé par le toit.

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

    Que d'eau, 

    que d'eau !

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

     

    Que d'émotion,

    que d'inquiétude, surtout...

     

    Rassurez-vous, grâce à notre charpentier préféré,

    Jean-Luc Duperron, des Charpentiers du Haut-Beaujolais,

    le pire a été évité :

     

    des "crapaudines",

    supposées protéger nos gouttières,

    assorties de feuilles mêlées,

    bouchaient les descentes de chenaux.

     

    Pour remercier Jean-Luc

    - et en clin d'œil à

    Patrick, Bruno, Raphaël et leur frère menuisier,

    tous aussi bien formés - ,

    voici une photo prise avec l'un de nos parapluies devant

    la maison des compagnons du devoir

    1 place Saint-Gervais,

    dans le 4e arrondissement à Paris.

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

     

     

    Cette histoire d'eau augurait de la montée des flots à Paris...

    Voies sur berges inondées, station Saint Michel fermée,

    RER coupé...

    nous comprenons que certains visiteurs

    qui avaient prévu de nous rendre visite

    aient pu renoncer !

     

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

    Admirez le réverbère...

    et la décrue de la Seine avait commencé !

     

    Nous avons mis plus de trois heures pour parvenir à quitter la capitale, à la fin de l'exposition... Plus exactement, trois heures pour faire Bastille / place d'Italie, à part ça, tout va bien à Paris.

     

     

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

    Paris lumière - détail

     

    Il faut dire que se sont ajoutées aux conditions climatiques plutôt difficiles - Marie-Claire a mis six heures trente au lieu de deux pour rentrer à Paris, et encore, en passant par une route inondée - , des grèves, en un sympathique appel illimité, et des manifestations... inattendues.

     

    Vous voulez un échantillon

    de nos mésaventures ?

     

    Le samedi, jour de grande affluence,

    en principe, dans notre galerie :

    les visiteurs arrivés jusqu'à nous

    se sont montrés héroïques !

     

    En raison d'une manifestation dite anti-fasciste,

    la rue des Récollets a été totalement barrée...

     

    Nous avons même dû être protégés !!!!!!!!!

     

    Merci les CRS...

    Merci le rideau de fer...

     

    Regardez ci-dessous.

    On est loin du plus fort de l'orage.

     

    D'ailleurs, à la fin, nous avons été contraints de baisser le rideau protecteur, pour que la vitrine ne soit pas détruite et nos œuvres abîmées.

     Nous avons bien fait, visiblement : je vous épargne le résultat de cette manifestation dite pacifiste qui avait démarré côté canal, juste au bout de la rue des Récollets.

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

     À gauche comme à droite de la galerie...

    au même moment, exactement,

    humains cordons de protection :

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

     

    Mieux vaut en rire...

    vous connaissez tous la citation célèbre de l'amoureux de Suzanne,

    dans Le Mariage de Figaro.

     

    Beaumarchais lui fait dire :

    "Je m'empresse de rire de tout

    de peur d'être obligé d'en pleurer."

     

    C'était tout à fait ça.

     

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

     

    Notre exposition avait déjà été rendue impossible

    l'automne dernier,

    pour cause de double fracture, d'attentat, puis de COP 21...

     

    Là, elle avait démarré sur des restrictions de carburant,

    des grèves annoncées comme dures et illimitées,

    des Nuits Debout,

    des RATP et des SNCF bloquant tout...

    Sans oublier des inondations, une crue exceptionnelle de la Seine.

     

    Une petite manifestation pourrait-elle à son tour empêcher les collectionneurs d'accéder à notre exposition ?

     

    Oui,

    car les collectionneurs

    ne pouvaient plus arriver jusqu'à nous.

     

    Et ceux qui ont eu le courage ou l'audace de le faire,

    ne pouvaient plus repartir,

    comme ces clients du restaurant, au bout de la rue,

    coincés durant des heures sous le rideau baissé, dans l'impossibilité de ressortir.

     

    Alors avec Patrick, nous avons décidé de nous amuser...

    avant de capituler.

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

    Au fil des minutes, l'ambiance devenait moins drôle,

    moins tranquille...

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

     

     Je le répète, le samedi, en principe,

    est LE gros jour d'affluence, dans une galerie...

     

    Notre exposition ne durait que quelques jours.

    Fermait le lendemain.

     

    Nous n'avons pas capitulé tout de suite.

    Mais les échauffourées se rapprochaient.

     

    Face à face de plus en plus bruyant.

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

     Nous avons trouvé plus raisonnable, 

    finalement,

    de baisser le rideau de fer...

     

    Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 2

    Le lendemain, en voyant les vitrines détruites, le long du canal,

    nous avons compris que nous avions bien fait.

     

    Émotion et stress !

     

    (Je vous épargne les photos les plus effroyables,

    tags et saccages.)

     

    Nous aurions franchement préféré

    ce genre de manifestation :

     

    Les couleurs du bonheur  - mardi 1er décembre 15

    Liberté capitale

    80 X 80 cm

    2015

     

    Mais tout cela,

    ce n'est que du matériel...

     

    Pour partager avec vous les émotions intenses vécues cette semaine, je dois ajouter ici une pensée toute particulière pour Mésange Bleue, humaine, animée d'une incroyable force de vivre, pleine de chaleur et de générosité, qui aurait aimé venir nous rendre visite le samedi ou le dimanche, depuis la Sarthe où elle demeurait et où nous l'avions rencontrée. Elle avait programmé ce voyage, et elle s'est définitivement envolée, le vendredi matin.

     

    Vous le voyez, cette année,

    quelques obstacles se sont cumulés

    pour cette exposition Les couleurs du bonheur.

     

    N'empêche, nous sommes vivants,

    joyeux,

    amoureux.

     

    L'exposition Les couleurs du bonheur a bien eu lieu.

    Elle était magnifique,

    pacifique,

    positive.

     

    Quelle chance, il n'y a pas eu d'attentat,

    durant notre séjour.

     

    Si vous êtes sages,

    demain,

    ou après-demain,

    sur ce blog,

    je vous prouverai que tout n'était pas sombre,

    avec quelques belles photos de plus...

     

    Vos commentaires

    Chers artistes. ...prenez un peu de repos. ..vous méritez,,,,des heures de repos....après cette vie parisienne trop agitée...

     

    Délassez vous un peu après tant d'émotions parisiennes  pour reprendre vos activités paisiblement.
    Bises à vous deux!

     

    Que d'émotions ! Mais racontées avec une telle fraîcheur !

     

    Le bonheur l amour toujours aussi présents en vous et ds vos oeuvres malgré une série d'événements qui aurait bien pu vous déstabiliser bravissimi

     

    Eh bien, que de tribulations que j'ignorais... Bravo pour votre positivisme qui en fait est semblable à toute cette joie de vivre qui émane de vos tableaux...

     

    Allez lire le blog et vous saurez par où sont passés nos artistes !

     

    Joli contraste... Qui montre que la beauté peut se trouver partout...

     

    Je vous admire pour le combat de la semaine. ...vous avez tout accumulé..vous méritez mon respect et mon admiration...

     

    Quelle aventure Anne !

     

     

    Merci Anne pour la narration colorée de vos péripéties parisiennes, je vois que le moral et les sourires sont toujours là, bravo à vous 2

     

    CRS,,manifestation, ,,,la totale,,,,semaine haute en couleurs,en pluie et en surprises

     

    Je ne comprenais par cette montée de température soudaine, pour quelle raison !!!

     

    Pour finir de remplir vos soirées il reste "nuit debout", place de la république, à 2 pas ...

     

    Des échauffourées lors de la marche en mémoire de Clément Méric : je vois qu'une fois de plus vous avez été très gâtés, et que l'actualité s'est invitée directement devant votre galerie d'art. Bien qu'il n'y ait pas eu de blessés, semble t'il, je n'irai pas jusqu'à dire que votre service marketing a tout imaginé et mis en œuvre afin d'assurer le succès de votre exposition.

     

    Quelle tristesse qu'une manifestation contre la violence soit aussi violente ...

     

    Je suis vraiment désolé, ce quartier de cette ville est vraiment au coeur de l'actualité.

     

    Je croyais vraiment que c'était le débordement des "nuits debout" de la place de la République, pas cette manifestation très violente ....

     

    Après ces événements j'écrirai à madame Hidalgo, maire de Paris, pour l'informer de votre acharnement et de votre infortune dans vos tentatives pour diffuser vos couleurs et vos oeuvres, en relatant votre exposition du 13 novembre, celle du 1er juin avec son cortège de malheurs : carburants, inondations, manifestations. ... je lui demanderai un petit endroit calme dans l'hôtel de ville pour exposer enfin vos oeuvres aux parisiens, sérieusement je le ferais

     

    Que cette journée soit douce et remplie de belles rencontres guallinesques. bises à vous 2.

     

    Nous sommes nombreux maintenant à être fatigués de cette situation.... Un peu de calme, d'intelligence.... Et un peu de soleil feraient le plus grand bien!!! Bon courage pour cette dernière journée. On espère que cette expo aura été une belle réussite, bien méritée ... Bisous à vous deux !!

     

    J'aurais voulu vous voir le samedi mais il y a eu des problèmes dans le quartier, j espère que ca n'a pas affecte vos visites.
    A bientôt.

     

    On a vu les images aux infos, hier soir et c'était très chaud !

     

    De tout cela il ne faudra garder que le positif si votre expo a donné des fruits ! Bisous à vous deux et bonne fin de dimanche et d'exposition

     

    Pour retrouver une autre page évoquant cette exposition,

    cliquez ici.

     

    Ou là.

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    « Paris... pour ceux qui n'ont pas pu passer ! - 1Paris, pour ceux qui n'ont pas pu passer - 3 »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    4
    Jibe
    Dimanche 19 Juin 2016 à 20:01

    Bonjour les " Guallino"  Je reconnais bien la, par votre peps, votre dynamisme  et votre enthousiasme à ne pas baisser les bras ... Et même s'il a fallu baisser le rideau de fer ... C'est pour mieux l'ouvrir  après la tornade . Pas de chance pour vous cette année 2016 à mal démarré mais vous savez rebondir et c'est avec plaisir que je continuerai à vous suivre par ci par la. 

      • Dimanche 19 Juin 2016 à 20:47

        Lecture attentive, comme toujours : merci Jibe !

        Oui, il s'agit de rebondir, quels que soient les événements... Et ce sera le cas, dès après-demain, avec la belle exposition qui va démarrer à Mâcon, en Bourgogne ! Et là, pas d'inondation, pas de manifestation, pas de grève, juste la fête de la musique, de la bonne humeur, et de sympathiques rencontres en perspective... 

    3
    Kam
    Mercredi 8 Juin 2016 à 13:15

    Vous pouvez dire que vous les avez collectionnés les ennuis ! 

    Prenez du temps pour vous ressourcer et essayer d'oublier tous ces pépins, sans jeu de mots !

    bises à vous deux

      • Mercredi 8 Juin 2016 à 13:26

        Charmante Chantal, j'aime que vous ayez de l'humour, même en ces heures qui furent parfois tendues ! À vrai dire, nous sommes si heureux de retrouver notre nid, notre paradis, notre Belmont tranquille et apaisant... que nous avons déjà retrouvé le sourire. Et ce n'est pas désagréable !!!!!!!!!!!!! Encore merci pour tous vos encouragements, en particulier lorsque nous traversions le plus fort de l'orage parisien... (et là,  avec et sans jeu de mots !)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :