• "L'imprévisible"

    Dans la revue "Etoiles d'encre"

     

    "L'imprévisible"

     

    Le numéro 83-84

    de la revue Étoiles d'encre,

    aux éditions Chèvre-feuille étoilée

    vient de paraître.

    "L'imprévisible"



    Trois reproductions Poiré Guallino,

    deux textes d'Anne Poiré...

     

    "Toujours imprévisible"

    page 39

     

    et

    "Leila, Lili et tant d'autres vies"

    page 127 à 132

     

    "L'imprévisible"

     

    Et puis des textes et illustrations de Louise Hapton,

    Behja Traversac, Marie-Noël Arras, Aldona Januszewski,

    Jacquline Brenot, Geneviève Briot, Brigitte Gouesse,

    Marie Malaspina, Françoise Renaud, Janine Teisson,

    Alexa Faucher, Valéry Meynadier, Rose-Marie Naime,

    Céline De-Saër, Clara Delange, Rachel Rita Cohen,

    Maïssa Bey, Samira Negrouche, Fanny Steib,

    Danièle Maffray, Lynda Touati, Carole Michelon,

    Nicole Sebbag Serfaty, Nic Sirkis, Clara Delange...

     

    Sans oublier

    les nombreuses reproductions dans cette belle revue,

    dont 34 en couleurs

    de Louise Hapton, Marion Beclu, Clara Delange, Danièle Maffray,

    Anne Poiré et Patrick Guallino,

    Marie-Lydie Joffre Ferroudja Allouache

     

     

    "L'imprévisible"

     

    La quatrième de couverture ?

    L'Imprévisible, nous y sommes confronté.e.s dès la naissance et même avant. L'essence même de la Vie est d'être imprévisible. Les mois que nous venons de vivre, ont été pleins d'éclairs, de clameurs, d'enfermements, de souffrances. Un inconnu appelé Covid 19 est tombé sans avertir sur une humanité affolée. Comme une nuit qu'on pressentait, qu'on pressent encore, sans fin. Pourtant, nous avons quelques raisons d'avoir de l'espoir et même du plaisir. Et c'est par l'art que l'humanité sait se sauver.

    On se demande comment sur la même terre, tant de drames et tant de créativité peuvent coexister au même moment. Dans notre petit monde éditorial, le numéro de cette revue, qui aime les Étoiles, prouve une fois de plus que l'art survit toujours. Qu'il est possible, désirable, acté. La création, l'imagination, ont un pouvoir insoupçonné sur nous, elles sont une exhortation à la vie, une matière vivante. C'est sans doute pour cela que tant de femmes et d'hommes s'y adonnent, si passionnément : « Toujours elle. Uniquement elle. La création. L'imprévisible création » nous dit Anne Poiré dans le texte qu'elle signe ici.

     

    L'Imprévisible, c'est aussi cette rencontre avec une très jeune artiste et autrice Louise Hapton de Montpellier. Dessins et sculptures étranges, engagement féministe, conceptualisation de ses oeuvres, nous nous sommes laissé surprendre et nous vous invitons à en faire autant. « Quand je crée, je suis en état de transe, et c'est à la fois déroutant et exquis. Le thé m'accompagne toujours quand je peins ! »

     

     

     

    À commander en cliquant ici.

     

    "L'imprévisible"

    Et si vous n'avez pas le numéro des 20 ans,

    c'est ici qu'il en est question.

     

    On peut aussi "Épier le rêve" en cliquant là.

    "L'imprévisible"

     

     

     

    « Jeanne-Claude et ChristoAmbierle »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :