• Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    Fruges 2015

    Oui, il y a eu du monde, à Fruges,

    cette semaine...

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    N'hésitez pas à regarder ces quelques photographies,

    afin de profiter de l'atmosphère,

    ces plus de 2000 souffles partagés

    en quelques heures à peine, deux jours de réel bonheur...

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    Je n'étais pas tout le temps sur le salon, et pour cause :

    sous le chapiteau, au dojo,

    des centaines d'élèves attentifs, lecteurs précis,

    attendaient que je réponde à leurs nombreuses questions...

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    Je leur ai lu quelques extraits, aussi, parfois, comme ci-dessus, l'album Il était une fois les arbres.

    Avec un final version rap...

    Plus classique, ci-dessous, je leur ai montré la partition de La cantate de la Loire. La musique était donc aussi au rendez-vous !

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    Oui, ils étaient nombreux, vraiment LÀ, attentifs,

    à l'écoute, et souriants !

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    Pour obtenir une photo aussi calme, c'est sûr, je l'ai prise le lundi, avant l'arrivée des élèves ! Notez la présence d'une calligraphe extrêmement chaleureuse, et du papa du Ruralivres, aux côtés de Patrick...

    Jean-Philippe Geniaut, fondateur de Ruralivres,

    a été mis à l'honneur

    et s'est vu attribuer une médaille Jeunesse et Sports.

    Je vous montrerai quelques images de l'événement

    sur la prochaine page de ce blog...

     

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    Les mêmes, toujours aussi souriants !

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    Les groupes se sont succédé...

    Visiblement, sur la photographie ci-dessus, il était question du Petit chaperon vermillon. Il faut dire que les réécritures de contes sont au programme de 6e, et j'en ai rencontré bon nombre !

    Il a été aussi question de

    Boucles d'Or et les trois ours venus d'ailleurs.

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    Quand l'écoute est au rendez-vous, quel plaisir !

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    Patrick et Jean-Philippe, avant l'arrivée des hordes souriantes...

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    Merci à celles et ceux qui ont bien voulu jouer avec notre appareil photo, afin d'immortaliser ces moments, ces rencontres...

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

     Sans eux, vous ne pourriez pas imaginer ces rires, ces haussements d'épaules, ces silences, ces hésitations, ces exaltations, ces réactions, ces mouvements saisis sur le vif...

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

     Souvent, les questions jaillissaient,

    avant même la fin des réponses.

     

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    J'ai tout de même pu passer quelques moments savoureux face aux lecteurs, sur le salon. Surtout le mercredi, à vrai dire...

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    Qui a dit qu'on aurait pu accueillir encore plus de monde ?

    Retour de Ruralivres, dans le Pas-de-Calais

    Et tout cela, notamment grâce à JOSY, Josy Saelen,

    sur le pont depuis dix ans, dix ans de loyaux et chaleureux services, un engagement quasi 24 heures sur 24...

    Grâce aussi à toute l'équipe des foyers  ruraux

    - allez, je cite Gina, Marine,

    les filles du service civique, souriantes, agréables,

    et les nombreux bénévoles, efficaces et tellement humains...

     

    Au retour de ce salon spécial XXe anniversaire du Prix Ruralivres,

    - en souvenir du Prix des Grignoteurs

    dont le roman Le journal de ma sœur avait été lauréat

    ex-aequo avec Eric Simard - ,

    j'ai découvert ce sympathique mail, dans mon ordinateur,

    parmi plein d'autres :

     

    De : X
    Date : 19 mai 2015 20:18:01 HAEC
    À : anne.poir@wanadoo.fr
    Objet : Le Journal De Ma Soeur


    Bonjour,c'est X c'est pour vous parlez du livre "Journal De Ma Sœur"
    J'ai commencé le livre dans le bus jusqu'à la page 33 et pour tout vous dire j'adore ce livre je vais vite le continuer car j'attends énormément la suite je suis tellement plongée dans l'histoire que je me sens à la place de Patrice dans tout les livres que j'ai lue c'est celui-là que j'ai préféré car il y a tellement d'émotion que ca me captive donc je vais vite continuer ma lecture dont je suis tellement passionnée je vous en parlerez
                                             

    XXX
     
                                              #PourLaReineDesCouleurs

     

    Voilà qui peut vous donner une idée de l'atmosphère chaleureuse du Ruralivres à Fruges. On n'est pas encore de retour, et déjà les messages tendres affluent.

     

    C'est aussi un charmant garçon

    qui me propose de devenir son amie sur Facebook.

    Il m'écrit :

    Bonjour c'était pour vous dire que j'étais Y du du salon Ruralivres, j'ai été ravi de faire votre connaissance, j'ai acheté votre livre : "Le journal de ma sœur". Des que j'ai finis de lire, je vous envoie un email. Bonne fin de soirée. Au revoir.

     

    Ou encore une charmante Z.  

    Je la connais depuis le Ruralivres 2009,

    l'année du Prix. Elle me contacte à son tour, au retour.

    C'était bien, aussi, de retrouver des sourires "connus" :

    Hier soir, j'ai commencé la lecture de ton roman, je pense que je vais le dévorer et quelle dédicace ! Merci !

     

    Voilà, pour ce matin, c'est tout. Demain j'ajoute d'autres images, d'autres souvenirs. L'album se poursuivra...


    Encore merci à tous pour ces moments partagés.

    Je n'ai pas encore parlé de notre rencontre avec Sophie Laroche, Marion Brunet, Béatrice Bottet, Xavier Armange, Jean-Marie Defossez, Samantha Bailly et quelques autres...

     

    Ni raconté les deux interviews à la radio.

    Ce sera pour demain !

     

     

    PS : Impossible de ne pas parler aussi de cette triste nouvelle, découverte hier soir, en rentrant.

    Gudule, première lauréate, dès 1995, du Ruralivres, pour "La vie à reculons" et dont il a beaucoup été question durant ces deux jours, vient de tirer sa dernière révérence...

    Je m'associe à la peine de tous ceux qui l'ont connue, et à celle de ceux qui, comme moi, ont été touchés par ses livres.

     

    Merci Gudule

    pour tous ces mots partagés, au fil des années.

     

     

    Le Ruralivres, j'en parlais déjà,

    avant d'y aller, par exemple ici !

    « Une école s'amuse avec les GuallinoRetour du salon Ruralivres (suite) »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :