• Les robots farces et attrapes - 2 -

    Ils sont là !

    Ouahhh,

    je les attendais demain,

    et

    youpppppiiiiiii  :

    les robots ont déjà débarqué aujourd'hui, 

    accompagnés de leurs cure-dents qui sentent les pieds,

    fausses éraflures de pare-chocs,

    coussins péteurs,

    et autres farces plus coquines les unes que les autres !

    Les robots farces et attrapes - 2 -

    Dans son bel habit jaune et bleu

     

    - et rouge et vert... -

    ce roman souriant vient de débarquer sur ma planète : chouette !

    Les robots farces et attrapes - 2 -

     

    Pour retrouver la première page

    qui annonçait la sortie de ce livre sur ce blog, cliquez là.

     

    Et pour commander l'ouvrage,

    il suffit - jusqu'au 15 mars -

    de nous expédier un chèque de 12 euros

    à :

     

    Anne Poiré

    La Roche

    42 670 Belmont de la Loire

     

    À bientôt...

     

    Un extrait ?

     

    (...)

     - Psssst, psssst...
    Peut-être sera-t-il plus facile de communiquer avec eux par écrit ? S'ils sont allés à l'école du système solaire, ce dont Pat se met soudain à douter... Il ramasse une feuille d'ordi-computer et leur tend un stylet.
    - Mais non. Prenez plutôt celui-ci ! rugit le robot farces et attrapes de mamie Bigoudi. Il leur propose un feutre à la plume d'oie virtuelle. C'est un stylo explosif, pour une blage détonante. Pouuuummm ! Pafffff ! Tchacatchac...
    (...)

     

     
    p. 16
     
     
     
     
     
       (...) 
     
    - Sniffff ! Qu'allons-nous faire ?
     
     Pat soupire.
     
     - Plan B. Solution de deuxième catégorie, couinent les robots.
     
     - Cling, clang ; cling, clong...
     
    Ils traînent leurs boulons comme des âmes en peine. Mamie Bigoudi ne dit pas un mot. Elle se ronge nerveusement les petites peaux de l'ongle du pouce.
     
     Déjà, les humains montrent leur vrai visage :
     
     - Allez, debout, minables robots, obéissez ! En route !
     
     S'ils avaient un fouet, c'est sûr, ils s'en serviraient.
     
     Malhonnêtes, en plus, rien ne les arrête : ils dérobent les gants jaune citron piquetés de coquelicots de Mamie Bigoudi. Aussitôt dans les mains des voleurs, le motif fane, les fleurs courbent la tête.
     
     (...) p. 31.. 31 31   
     
     
     
    Les couleurs du cœur : rencontre et ateliers d'écriture
    Arcades - 2015

     

     

    « Au musée d'art moderne de la ville de Saint-EtienneLes déjantés, le retour... au jardin - 2 - »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :