• La couverture du "Jeu de dominos"

    Elle fait couler beaucoup d'encre

    et de salive...

     

    Nouveau livre : "Le jeu de dominos"


    D'abord une information capitale :
     
    une signature 
    d'Anne Poiré et Patrick Guallino
    aura lieu
    à l'espace culturel 
    de Riorges

     

     
     Les portes de Riorges
     274 avenue gallieni

     
     
    le mercredi 6 décembre
    de 14 à 18 heures.

     
     
    Le magasin ne prend aucun bénéfice sur ce titre :
    cadeau de Noël solidaire...
     
    Merci à l'Espace Culturel de Riorges !
    Merci à vous si vous passez...
     
    Je répondrai à vos questions,
    et dédicacerai vos exemplaires.
     
    Nous aurons plein de titres avec nous,
    pour les enfants, pour les adolescents, et pour les grands !
     

    La couverture du "Jeu de dominos"

     

    Il me faut vous parler de cette

    fameuse couverture...

     

    Lisez le texte,

    vous comprendrez que mikados et dominos

    ont leur place en ce monde.... 

     

    Comme un chemin de lumière,

    vous observerez la couverture, avec attention !

     

    Vous pourrez vous amuser des symboles possibles,

    qu'il s'agisse des empereurs du Japon,

    ou des maîtres, ces fameux latins

    dominus, domine, dominum, domini, domino, domino

    i, i, os, orum, is, is

    de ma jeunesse...

     

    Gloups, non,

    mikados, dominos, ce sont des jeux, bien sûr,

    de dextérité, de patience, de mouvement,

    d'équilibre, d'attention,

    où chaque pièce a sa place...

     

    Des jeux pas toujours réservés aux "bambinos"...

     

    Regardez bien cette couverture :

    elle met dans l'ombre ce que l'on peut croire l'essentiel,

    points blancs, points noirs, tous mêlés,

    tous assemblés en identiques points bleus,

    couverture qui sépare en deux monde des réalités si proches.

     

    Des "dominos" de couleur se promènent entre ces différents mondes... rejoignant les couleurs des bracelets, vers lesquels les lignes convergent, dans ce mouvement, ces traits, ceux de la table, ceux des baguettes, et ce beau geste, gracieux, de celui, appliqué à jouer, concentré, qui bientôt va soulever le monde dans sa main...

     

    Quant à la quatrième de couverture,

    n'y retrouvez-vous pas - dans ses bleus irréguliers -

    l'inquiétante profondeur

    de la Méditerranée,

    capable d'engloutir tant d'humains ?

     

    Non, joyeuse, cette quatrième met en lumière

    la terre, ses humains, de toutes les couleurs, ses arbres,

    sa "jungle", peut-être, aussi,

    et toujours, ces dominos de toutes les couleurs,

    qui se donnent la main...

     

    Solidaires.

     

    Vous avez bien sûr constaté que le titre alterne

    des jaunes différents : solaires, comme les humains, si proches...

     

    Allez, je vous révèle tout !

    C'est mon ami-cadeau,

    en couverture du livre Le jeu de dominos.

     

     

    Et puis quoi,

    encore ?

     

    Vos commentaires

    me font sourire...

    Excuse-moi, mais c'est un drôle de jeu de dominos ! Pour moi; c'est un Mikado, non ?

     

    C'est bien ce que je me disais.

     

    Et au dessus en estompé des dominos !

     

    Dominos et mikados sont les deux jeux de l’affaire ?

     

    Le jeu du mikado ....un jeu commun au groupe de migrants..ou des symboles....."on tombe"...n'importe où...n'importe comment...tout est instabilité ...ou encore...qd on veut bouger un élément,,,tout peut se déstabiliser...ou encore...tout est patience....ou ....d'une même poignée......chacun élément à une autre place....ou tout s'interpose ..je suis curieuse de le lire...

     

    Cool ! cette couverture est très représentative !

     

    C'est le top du top les mains sont très importantes dans la vie faut-il encore tenir la bonne ???

     

    Rien de plus sérieux que le jeu...

     

    Personne ne domine.

     

    Ce titre m'inspire une réaction en chaîne (et ses conséquences). La couverture m'évoque la notion de choix (en sous-entendant qu'il faut faire les bons). Voilà, comme ça, de prime abord, Bises !

     

    Elle m'inspire le choix , celui de faire le bon pour pouvoir avancer dans la partie , ici, la vie . Le fait que les lettres ne soient pas droites m'inspire le fait que le chemin ne sera pas droit . Le mikado mal pris roule et il faudra retenter pour arriver à l'attraper , tout comme dans la vie , ré essayer pour arriver à son but .

     

    Les Mikados sont jetés au hasard et retombent comme ils peuvent ! C’est exactement ce qu’il se passe avec les jeunes migrants. De plus dans les 2 jeux il y a la notion de « partie » et là on peut perdre et gagner la partie! Partie ...où l’on entend comme par hasard, le mot partir...

     

    J’attends ton récit avec impatience, je suis certaine que ce sera passionnant. Merci Anne d’avoir donné de toi pour écrire à leur sujet, pour moi c’est un bel hommage. Le fait de s’intéresser à eux les rend à nouveau humain, après un parcours sans humanité.

     

    L’échange car pour jouer au dominos il faut être 2. Un joueur place un domino et dépend de l’autre pour avancer. De plus il y a le noir le blanc et aussi la dualité du monde. Après j’ai peut être tout faux

     

     

     J'aime bien cette couverture.

     

     

    Au plaisir de vous voir s'ajoutera le plaisir de lire. 
    À ce prochain mercredi de décembre.

     

     

     

    Je parlais déjà de ce livre ici.

    On peut même lire un extrait... 

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    « Ombrelle Poiré Guallino aux BahamasLexique et liens utiles »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :