• Galerie Pikinasso, à Roanne

    Vidéos de 2014

     

    Galerie Pikinasso, à Roanne

    Une exposition au titre prometteur :

    Les couleurs de la vie

    Pour en faire le tour, en vidéo, cliquez ici.

     

    Une très rapide interview souriante le jour de l'ouverture,

    en vidéo...

    cliquez là.

     

    Où l'on découvre aussi

    quelques livres d'Anne Poiré,

    lors d'une lecture-rencontre   à la galerie...
    Notamment -
    en vidéo en cliquant ici.

     

    Vous aviez raté le vernissage, pas de problème !

    Ambiance en vidéo, en cliquant ici.

     

    Et ci-dessous,

    quelques photographies,

    souvenirs de bons moments... 

    Vernissage Poiré Guallino nuit galerie Pikinasso 14 mars 2014

     

    Pour mémoire, un magnifique article de Charlène Tréfond

    dans le journal Le pays

    en cliquant ici.

     

    Galerie Pikinasso, à Roanne

     

     

    ou à lire ci-dessous :

    « Lorsque les gens regardent nos tableaux, nous souhaitons qu’ils ouvrent leurs poumons et qu’ils respirent un peu plus de couleurs », s’enthousiasment Anne Poiré et Patrick Guallino. 

     

     

    Guallino Le génial tandem artistique de Belmont-de-la-Loire expose 113 créations inédites, toiles et sculptures, à la galerie Pikinasso à Roanne jusqu’au 13 avril. Un voyage au gré des couleurs de la vie. Une vraie bouffée de bonheur.

     

    Leurs créations sont à l'image de leurs personnes. Gaies. Étincelantes. Bigarrées. Fantasques. Exaltées. Ingénieuses. 113 toiles et sculptures inédites qui racontent les couleurs de la vie. Les truculences de l'existence. Les éclats de l'être.

    Exister « ensemble »

    30 ans qu'Anne Poiré et Patrick Guallino vivent ensemble. Des amoureux fous. 20 ans qu'ils peignent ensemble. Des artistes enflammés. Ils créent à quatre mains, complices et complémentaires. Elle, c'est les mots. Les teintes. Lui, les graphismes. Les dessins. Lorsqu'ils créent, aucune rivalité. Aucun heurt. Mais une harmonie. Un équilibre. Ces deux artistes-là n'existent pas l'un « par rapport à l'autre ». Ils existent « ensemble ». Sous un même nom : Les Guallino. « On est venu à travailler ensemble très progressivement. Un peu comme un enfant apprend à marcher », se souvient Anne. « Et en même temps, les choses se sont faites inconsciemment, à notre insu », ajoute Patrick. Une rencontre artistique évidente. Infaillible. Singuliers et atypiques, Les Guallino sont des artistes inclassables. « Dès qu'on a voulu nous coller des étiquettes, on en est toujours sortis », sourient-ils. Leur art n'obéit à aucune loi. Exceptée celle de la liberté.

    « Les couleurs, c'est notre perception du monde »

    Leur nouvelle exposition, accueillie à la galerie d'art Pikinasso à Roanne, est une explosion de vie. Une bouffée de bonheur. Une éruption d'amour. Leurs tableaux sont de joyeux bouts de vie : des souvenirs, des voyages, des rencontres, des passions, des folies et de l'amour à foison. Anne Poiré et Patrick Guallino aiment mêler différentes techniques et exploiter une mosaïque de matières pour réaliser une 'uvre. Leurs toiles se composent ainsi de dessins peints à l'acrylique, d'écritures à l'encre de chine ou encore des collages de tissus de Charlieu. Les dessins sont simples, presque enfantins voire naïfs, reflets d'une insouciance. D'un bonheur authentique. Mais le trait est toujours fin. Soigné. Implacable. Soleils, arbres, maisons et petits c'urs se déclinent à l'infini. Et, inlassablement, on retrouve ces bonshommes, esquissés d'un tracé sobre et spontané, marchant main dans la main au gré des couleurs de la vie.

     

    Les couleurs, c'est la marque de fabrique des Guallino. C'est leur credo. Leur fièvre. Leur envie. « On ne voit que ça autour de nous. Les couleurs font partie intégrante de notre vie », s'exclament-ils. Le choc des couleurs. C'est leur « perception du monde ». Leur « nourriture ». Leur « oxygène ». Leur seule et unique « nécessité ».

     

    Alors sur leurs tableaux, les couleurs, toujours chaudes et vives, débordent. Explosent. Détonnent. « On pensait être allés au bout de la couleur », s'amusent les artistes. « Mais non. Il y en a toujours plus. L'exploration est infinie. Et c'est aussi pour ça qu'on continue à peindre ».

     

    L'art des Guallino a ce génie de traduire l'extase de l'existence. Et c'est si bon d'admirer et de partager leur bonheur !

     

    A découvrir. Jusqu'au 13 avril, à la galerie Pikinasso, 8, rue Brison à Roanne.

    Charlène Tréfond

     

     

    Galerie Pikinasso, à Roanne

     

    Galerie Pikinasso, à Roanne

     

    Galerie Pikinasso, à Roanne

     

    Galerie Pikinasso, à Roanne

     

    Galerie Pikinasso, à Roanne

     

    Galerie Pikinasso, à Roanne

    Galerie Pikinasso, à Roanne

    Galerie Pikinasso, à Roanne

    Galerie Pikinasso, à Roanne

    Galerie Pikinasso, à Roanne

    Galerie Pikinasso, à Roanne

     

     

    Et quelques pages qui évoquaient cet événement,

    en cliquant ici.

    Il y avait déjà deux petites vidéos, d'ailleurs.

     

    Pour voir un montage de Linda Leclerc - hommage à la terre -

    incluant des Poiré Guallino, cliquez ici.

     

    Pour découvrir d'autres vidéos sur les Guallino,

    cliquez ici.

     

     

    « Sculptures textilesColoriages déconfinants ! »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :