• Encore un Guallino pour annoncer un colloque...

    C'est en Belgique

     

    Une journée de pédo-psychiatrie se prépare...


       
    Nous aimons que soient associés

    couleurs et soins

     

    Ce même hôpital

    nous avait demandé l'autorisation d'utiliser un Guallino

    déjà en 2010 :

     

     

    Et l'hôpital Saint-Luc Saint Joseph, à Lyon

    a fait mieux encore.

    Il nous a exposés...

     

    Encore un Guallino pour un colloque...

    2010

     

    Encore un Guallino pour un colloque...

     

    Encore un Guallino pour un colloque...

     

    Encore un Guallino pour un colloque...

     

    Et aussi en 2008...

    dans le cadre de la Biennale des lions - et des ours.

    Pour l'année Lyon-Québec !

    Encore un Guallino pour un colloque...

    Hôpital Saint-Luc Saint Joseph

    Lyon


    Biennale des lions et des ours

    2008

     

    Encore un Guallino pour un colloque...

     Sculpture

    appartenant désormais à la collection Boiron

     

    Encore un Guallino pour un colloque...

    Et même des concerts, in situ. 

     

    Encore un Guallino pour annoncer un colloque...

     

    Colloque toujours,

    fin mars 2015,

    c'était au Musée d'art moderne

    de la ville de Saint-Etienne.

     

    Un Guallino annonçait les festivités...

     Au musée d'art moderne de la ville de Saint-Etienne

    Maman douce

    2006

     

    Cliquez ici pour retrouver le lien...

     

     

     

     

     

    « La Renaissance août 2015Abbaye de Charlieu »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Royol
    Jeudi 21 Septembre 2017 à 19:41

    Seriez vous d'accord pour nous aider à faire connaître ce colloque ?

     

    Société Française de Psychopathologie de l'expression et d'Art-thérapie

    Journées d'Automne - 1,2,3 Décembre 2017

    L'INTIME

    Espace Ararat - 11 rue Martin Bernard 75013 Paris - Métro Place d'Italie / Tolbiac

    Lors de nos dernières Journées d’automne, nous abordions avec l’Etranger la question des frontières. Et par là même celle de « l’intime » qui sera travaillée cette année dans une approche inter et transdisciplinaire.  Comment la pratique artistique se nourrit-elle de l’intime qui, sans s’y réduire, relève aussi de l’inconscient ?

    Au cœur du processus artistique, la part subjective de l’intime conserve son mystère. À quel moment, dans le geste artistique, sa part privée de- vient-elle partageable ? Quelles en sont les représentations dans les différents arts ?  Comment l’intime peut-il être protégé voire construit, dans les différents dispositifs de médiation ?

    Aussi fragile que nécessaire, comment son espace sera-t-il délimité en vue de favoriser la construction, voire la reconstruction du sujet ? Au travers de ce qui se manifeste sous forme artistique, des études de cas pourront montrer comment il participe des processus de subjectivation et d’appropriation autobiographique et narrative. 

    Comment dans différentes psychopathologies, l’intime peut-il se trouver exacerbé et quels en sont les dévoilements ? Sur le plan sociétal, enfin, c’est avec Internet et les médias dits de révélation que la notion de l’intime vient d’être radicalement bouleversée. Comment les réseaux sociaux instaurent-ils de nouveaux régimes de l’intimité ?

    Ce sont ces différentes questions - cliniques, sociétales, artistiques, thérapeutiques - que nous mettrons au travail grâce aux échanges fertiles entre les intervenants de différents horizons.

     

    Programme et inscriptions.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :