• Atelier d'écriture pour adultes

    11 et 18 août 2015

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Un autre chaleureux rendez-vous "atelier d'écriture"

    en ce 18 août 2015.

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Que d'émotion !

     

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Les participantes, exclusivement féminines, cette fois,

    venaient d'Ukraine,

    du Roannais, de Perreux,

    de Lyon et de Belmont de la Loire.

     

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Des mots sensibles et justes furent au rendez-vous...

     

    Atelier d'écriture pour adultes

    De la chaleur humaine, des larmes, des sourires...

    Atelier d'écriture pour adultes

    Nous avons partagé deux heures intenses.

    Et j'espère, Mesdames, que vous allez glisser

    dans les commentaires ci-dessous

    certains de vos textes

    pour en faire profiter un plus large public.

    Atelier d'écriture pour adultes

    Merci d'avance pour vos contributions !

     

    Je reçois à l'instant un message de l'une des participantes :

    Bonjour Anne
    Merci pour ce bon moment de réflexion, d'enthousiasme et d'écriture.

     

     

    Ci-dessous,

    c'était le mardi 11 août,

    la première session 2015 !

    Atelier d'écriture pour adultes

    Un doux rendez-vous,

    que ce 11 août aux Arcades,

    à Belmont de la  Loire,

    pour un atelier d'écriture tout à fait sympathique,

    enrichi par des participants chaleureux,

    venus du Québec, du Loiret, de Lyon,

    de Saône et Loire, de Perreux

    et de Belmont de la Loire.

     

    Atelier d'écriture pour adultes


    La preuve en photos...

    et en textes !

     

    Nous avons bien sûr alterné les temps d'écriture

    et les temps de lecture,

    partage joyeux des productions de chacun.

     

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Nous avons même pu profiter

    des douceurs de l'extérieur : un régal !

     

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Chacun a pu trouver son alvéole de bonheur...

     

    Nous avons aussi "travaillé"

    autour des tables, bien sagement.

     

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Atelier d'écriture pour adultes

     

     Magnifique concentration !

     

    Ah, le plaisir des mots, le plaisir de la création :

    chacun peut y goûter à sa façon.

     

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Atelier d'écriture pour adultes

    Nous avons eu droit à la température idéale,

    pour aller écrire dans le cloître !

     

    Parfois ce furent des déambulations à l'intérieur...

    chacun choisissant son espace créatif.

     

    Bon, ci-dessous, le montage s'avère imparfait.

    Imaginez la partie manquante !

    Atelier d'écriture pour adultesAtelier d'écriture pour adultes

    Atelier d'écriture pour adultes

    Atelier d'écriture pour adultes

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Atelier d'écriture pour adultes

    Atelier d'écriture pour adultes

     

     

    Et puis voici un texte reçu ce matin

    dans ma boîte mail

    de Juvi-Tao :

     

    Merci beaucoup Anne pour l'atelier d'hier !

    J'ai aimé l'animation claire et inspirante, le cadre spacieux et stimulant, l'énergie présente et partagée
    J'ai aimé écrire et lire, écouter ma femme et écouter les autres
    J'ai aimé l'alternance de phrases amorces et d'oeuvre à choisir

    Voilà le texte que je transmets :

    Toutes les pièces du puzzle

    - mardi 12 avril 2045 : c'était les 35 ans de mariage de mes parents, j'ai souri quand j'ai vu mon oncle offrir une voiture rouge à un petit cousin. C'était une belle fête mais j'étais triste car ma copine ne pouvait pas être là, elle était de garde et n'a pas pu se libérer.
    - mercredi 13 avril 2045 : il fait beau aujourd'hui, je suis allé faire un tour de vélo.
    - jeudi 14 avril 2045 : Quel plaisir quand j'ai reçu un téléphone de ma cousine, elle est tellement drôle celle-là, dommage qu'elle n'habite pas plus proche d'ici.
    - vendredi 15 avril 2045 : pas grand chose à raconter, une journée vide, je remarque que je suis souvent plus nostalgique le mercredi soir.
    - samedi 16 avril 2045 : aie aie aie, je viens de rentrer d'une super soirée avec mes potes. Je suis toujours heureux de les voir. J'étais quand même un peu déçu que Ghyslain ne soit pas là. Il manquait juste lui pour que la bande soit au grand complet. Enfin, ça ne nous a pas empêché de nous amuser.
    dimanche 17 avril 2045 : ça me tente pas d'écrire aujourd'hui même si la journée a été très riche !

    Signé Juvi-Tao

     

    Je compte sur les autres participants pour ajouter leurs textes, eux-mêmes, ci-dessous, en utilisant directement le blog, dans la case "Commentaires". C'est facile. D'ailleurs Juvi-Tao peut compléter, et nous offrir d'autres de ses productions... le goût des couleurs solaires et des camions de pompier, par exemple !

     

    Ci-dessous, en complément, juste un souvenir de

    quelques-unes des visiteuses

    de la journée d'hier.

     

    Elles n'ont pas participé aux ateliers d'écriture,

    mais ce sont des fidèles,

    et lectrices, qui plus est !

     

    Atelier d'écriture pour adultes

    Atelier d'écriture pour adultes

     

     Bonne journée à tous !

     

    J'oublie un élément essentiel :

    cet après-midi, c'est le

    premier atelier d'écriture pour enfants 2015.

    Il reste des places, qu'on se le dise !

     

    Ce sera de 14 à 15 heures...

     

    Atelier d'écriture pour adultes

     

    Si vous souhaitez participer à

    l'atelier d'écriture de mardi prochain,

    pour adultes,

    le 18 août 2015,

    il suffit de vous inscrire

    en passant à l'exposition,

    ou en me téléphonant au 06 87 21 08 01.

     

    Atelier d'écriture pour adultes

    Pour tout savoir sur l'atelier avec les enfants,

    cliquez ici !

     

    Post scriptum

    Paresseux, Christian est passé aux Arcades me porter la photocopie de ses six textes.

    C'est à chacun d'entre vous d'ajouter vos textes en bas de page, à la rubrique "Commentaires".

    Je n'ai pas le temps de m'occuper de vos propres productions, débordée que je suis !

     

    Allez, bon, je vous glisse juste le commentaire

    de ce cher C. à propos de notre sculpture :

     

    Le chat coquin

     

    La queue du chat, mais est-ce un chat ou un éléphant, ou un pont romain à trois arches, une pieuvre à griffes ou une sucette en réglisse à six couleurs ? Difficile à décrire avec des mots... il y a bien une forme ronde, bossue, pentue, pointue. Ah oui, cette queue, ces deux poires sur un bâtonnet. Le chat, c'est sûr, je reconnais sa barbiche et ses deux oreilles coniques avec son cou... une tige d'aluminium couleur minium... non vraiment c'est un drôle de truc, un chat de l'espèce Guallino à double queue poirée, une vraiment drôle d'espèce.

     

    Avis aux suivants,

    et à Christian

    comme aux autres :

    à vous de jouer, désormais...

    Laissez vos textes ci-dessous.

     

    Sans passer par moi, c'est possible !

     

    Encore merci à vous

    pour votre présence hier soir.

     

    Cet après-midi,

    c'est le dernier atelier d'écriture pour enfants.

     

    Pour en savoir plus sur celui de la semaine dernière,

    il suffit de cliquer ici.

     

     Et pour l'exposition,

    ne l'oubliez pas, c'est l'avant-dernier jour.

    fini pour cette année.

     

    Rendez-vous en juillet 2016

    pour des nouvelles propositions...

     

     Une écriture qui n'a pas de frontière

    Le pays roannais du 27/8/15 : merci Annick !

     

     

    « Le progrèsAtelier d'écriture pour enfants »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    10
    Samedi 29 Août 2015 à 13:18

    Merci Béatrice, j'ai grand plaisir à relire ces textes, entendus au milieu des œuvres pleines de cœur, aux Arcades, lors de ces bons moments de partage : continuez à vous/nous régaler avec les mots...

    9
    Béatrice Aupetit
    Samedi 29 Août 2015 à 12:48

                                JE SUIS UN CHAT

     

                                                                                      Béatrice AUPETIT

                                                                                      Août 2015.

     

     

     

    Je suis un chat,

    Un chat d’écrivain.

     

    Je suis un chat qui ronronne

    A chaque phrase jolie qu’elle écrit.

     

    Je suis un chat qui baille d’ennui

    Allongé sur sa feuille restée blanche.

     

    Je suis un chat qui joue

    Avec ses brouillons roulés en boules.

     

    Je suis un chat qui griffe ses ratures

    Les déchiquette, les mets en miettes.

     

    Je suis un chat qui s’étire d’aise

    Quand elle a  finit un chapitre.

     

    Je suis un chat qui miaule joyeusement

    Quand elle écrit le mot fin.

     

    Je suis un chat qui pose sa patte

    Sur la première page de son livre en guise de dédicace.

     

    Je suis un chat,

    Un chat d’écrivain.

     

    Je m’appelle Kiki-la-Doucette

    Je suis sa muse, son égérie.

     

    Souvent elle me caresse,

    Toujours avec tendresse.

     

    Elle est ma maitresse,

    Elle s’appelle Colette.

     

      

    8
    Béatrice Aupetit
    Samedi 29 Août 2015 à 12:46

                                       LE PREMIER JOUR

     

     

                                                                                                 Béatrice.

     

                                                                                            Août 2015.

     

     

     

     

     

    Le premier jour je suis restée

    Assise longtemps sur le banc

    A l’attendre jusqu’à la fin de la nuit

    Et il n’est pas venu.

     

    Le deuxième jour je l’ai attendu

    Jusqu’à ce que le jour se change en nuit et  je ne l’ai pas vu,

    Mais j’ai vu les lumières jolies s’éclairer

    Une à une au creux de la colline.

     

    Le troisième jour j’ai encore attendu,

    Encore longtemps,

    Et il n’est toujours pas venu

    Mais j’ai vu les lumières jouer avec les étoiles.

     

    Le quatrième jour je suis venue et je l’ai attendu,

    Sans voir personne,

    Mais j’ai entendu chanter les lumières de la ville

    En chœur avec les étoiles.

     

    Le cinquième jour encore je suis venue,

    J’ai un peu hésité

    Puis je  me suis lancée

    Et moi aussi j’ai chanté avec les lumières et les étoiles.

     

    Le sixième jour elles se sont mises à danser

    Alors là je n’ai pas hésité :

    Je les ai suivies, en ribambelle

    Et sans échelle, jusqu’à la lune.

     

    Le septième jour il est venu et il m’a attendu

    Moi je n’étais pas là, tant pis pour lui,

    J’étais   restée là-haut, trop bien à jouer,

    A  chanter, à danser avec la lune et les étoiles. 

     

     

    7
    Béatrice Aupetit
    Samedi 29 Août 2015 à 12:44

                                              

                                     LE JOUR OU JE T’AI RENCONTRE

                                                                       

     

     

               

                                                                                            Béatrice 

                                                                                            Août 2015

     

     

     

     

    Le jour où je t’ai rencontré

    Tu avais un drôle de bonnet,

    Blanc comme la neige qui tombait.

     

    Le jour où je t’ai rencontré

    Dans ma poitrine çà palpitait

    Joyeusement au rythme du bonheur.

     

    Le jour où je t’ai rencontré

    Il faisait bien froid,

    Mais tu m’as réchauffé le cœur.

     

    Le jour où je t’ai rencontré

    Il faisait presque nuit,

    Et ce fut une nuit lumineuse comme jamais.

     

    Le jour où je t’ai rencontré

    J’ai versé des larmes,

    Des larmes de joie.

     

    Le jour où je t’ai rencontré

    C’était un 28 décembre

    Il y a bientôt 10 ans

     

    Le jour où je t’ai rencontré

    Tu dormais dans les bras de ta maman

    A la maternité.

      

     

                                                                           A mon petit fils Cléante.

     

      

    6
    Jeudi 20 Août 2015 à 22:35

    Merci Eugénia et Magdeleine d'avoir ajouté quelques-uns de vos textes ici pour les lecteurs-promeneurs... Votre participation à l'atelier a coloré ce moment de partage d'une voix très particulière... Sourires sourires ! Bonne continuation à vous deux.

    5
    Eugénie
    Mercredi 19 Août 2015 à 21:47

    Ma voix était


    Il était une fois une voix qui m'a éblouie, qui m'a transporté  loin de mon pays, c'était?...La voix d'un moineau entendue à la radio. Cette voix qui me disait "non, je ne regrette rien" m'a donné envie de chanter, de faire partager les émotions avec les gens de tous bords, réaliser ma propre voie avec ma voix, de faire des recherche sur la voix humaine qui est propre à chacun et qui vibre avec des couleurs de beautés différentes. 3non, je ne regrette rien"

    4
    Magdeleine
    Mercredi 19 Août 2015 à 21:40

    texte écrits pendant l'atelier d'écriture du 18 août:


    Si j'étais une œuvre d'art je serais: une statue en terre cuite, mais pas une statue immobile, une statue qui bouge, qui marche, qui court, qui nage, qui rit,qui cuisine, qui chante et quelque fois qui écrit et qui médite.    La terre cuite, car c'est la terre qui nous nourrit, qui nous permet de respirer et de sentir. Et une statue cela prend de la place dans une maison.


     


    Chat d'écrivain:


    Dans la famille "chat" il y a le Père, gros matou de couleur  bariolée, très fier, il porte le cœur de la famille.  Il y a la Mère, plus douce, plutôt de couleur rouge et curieuse, elle porte la maison et l' Enfant, très calme, de couleur jaune et bleu, il porte la fratrie. Tous sont gais et rieurs, rien ne les perturbent et ils voient la vie en rose et n'expriment que le bonheur.

    3
    Dimanche 16 Août 2015 à 08:26

    De la part d'Olivier.

    Mais maintenant, à chacun d'ajouter, tout seul, comme un grand, les autres textes produits...  :

     

    Mon camion de pompiers

     

    Mes grands-parents ont quarante ans de mariage, je suis pas bien sûr de comprendre c’est quoi, mais ça a l’air très important, très très important. Je découvre aujourd’hui des tas de gens que je n’ai pas vu auparavant. Hey, dis donc, vous étiez où à mon anniversaire ? Vous n’étiez pas là, j’imagine que vous avez une bonne excuse, pfff, n’importe quoi. Est-ce que moi aussi, je vais avoir quarante de mariage bientôt ? Y a pleins de gens et ils parlent dans tous les sens, certains ne se sont pas vus depuis longtemps, on dirait.

     

    Quand ils ont voulu faire une photo de groupe, ben moi j’ai pas voulu être dessus parce que je comprends pas cette fête. Et puis mon grand-père, il a dit que mes parents vont avoir cinq ans de mariage et mon tonton et ma tantine un an de mariage. Moi aussi, je veux avoir des ans de mariage, c’est pas juste.

     

    Enfin, bon, je dois quand même être honnête, y a un frère de mon grand-père qui m’a offert un camion de pompiers. Ça, c’était le plus beau truc de la journée. J’ai eu un camion de pompiers, moi, et personne d’autre. Même mes grands-parents en ont pas eu, c’est bizarre. Au pire, s’ils veulent, je veux bien leur prêter mais pas tout de suite, je suis trop content, ça fait longtemps que je voulais un camion de pompiers !

     

    2
    Jeudi 13 Août 2015 à 18:45

    Merci Magdeleine ! Vous appartenez désormais au fan-club : vous étiez déjà là l'an dernier lors des premiers ateliers d'écriture aux Arcades et vous êtes revenue.... Merci donc pour votre participation et pour votre fidélité ! Des sourires de toutes les couleurs du cœur.

    1
    Magdeleine
    Jeudi 13 Août 2015 à 17:13

    textes écrit pendant l'atelier d'écriture du 11 août 2015


    Écrit dans le ciel


    J'aime cet arbre majestueux dont les branches touche le ciel. Les hommes et les femmes sur la terre se sentent petits en comparaison mais ils savent qu'ils sont le lien entre "terre et ciel". Ils vivent en étant inspirés par le monde du ciel: le monde de l'Amour..


    L'arbre par sa stabilité et sa solidité les protège et les rassure, le soleil les réchauffe et leur permet de lire ce qui est écrit pour eux dans le ciel: ils peuvent vivre l'Amour dans leur vie.


     


    Le cœur du problème


    D'abord y-a-t-il un problème? il est peut-être déjà résolu donc pas besoin de chercher son cœur


    Et puis un cœur c'est vivant, pas un problème.


    un cœur c'est aimant, pas un problème


    un cœur a un rythme, pas un problème


    un cœur c'est chaud, pas un problème


    Le cœur n'a donc rien à voir avec le problème

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :